Dopage : l'affaire Bigot-Piolanti, parole contre parole

Une enquête et deux versions qui s'opposent. Depuis la révélation en juillet du contrôle positif de Quentin Bigot au stanozolol – un anabolisant – et les accusations portées par le lanceur de marteau à l'encontre de son ex-entraîneur Raphaël Piolanti, c'est parole contre parole. Lire la suite.

Octobre 2014

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×