Brad Walker

  • Gare aux perchistes allemands

    On le savait : la finale de la perche ne sera pas une simple promenade de santé pour Renaud Lavillenie. Lire la suite.

  • Inocencio reste prudent

    Damien Inocencio, entraîneur de Renaud Lavillenie, veut rester prudent après le titre mondial en salle de son protégé : « Ce titre n'en fait pas un favori pour les JO. Quand on voit les sauts de Otto et Walker, on sait qu'il ne les a pas écrasés et le résultat est trompeur. Ils sont au même niveau et il ne se détache pas. Il a juste su parfaitement gérer son concours. Mais il ne faut pas se retourner. Cet été, il ne doit pas s'entraîner pour passer 5,90m, mais 6,10m ! » (propos recueillis par L'Equipe)