André Bucher - Suisse - 800m

André Bucher est né le 19 octobre 1976. Les jeux Olympiques  lui ont jusqu'à présent réservé de mauvaises surprises. Aux JO d'Atlanta en 1996, le grand Suisse, novice dans cette compétition, ne parvient pas à atteindre la finale. A Sydney, quatre ans plus tard, le natif de Neudorf est favori, au même titre que le Danois Wilson Kipketer ou le Russe Youri Borzakovski, mais une bousculade avant l'emballage final, le relègue à la cinquième place. Loin de ses ambitions. Malgré cela, il est honoré au titre de meilleur sportif de la Confédération helvétique cette année-là, à égalité avec Brigitte MacMahon, championne olympique du triathlon. Il arrive aux Mondiaux d'Edmonton avec ce même statut de vainqueur potentiel, ayant remporté tous les 800 m qu'il a courus. En pleine confiance, le Suisse, qui n'avait jamais dépassé le stade des demi-finales de cette compétition, ne rate pas l'occasion et devance le Kenyan Wilfred Bungei et le Polonais Pawel Szapiewski, deux coureurs pas attendus à telle fête. Trois semaines plus tard, à Berlin, il fait partie avec Hicham El Guerrouj, Allen Johnson, Olga Yegorova, Marion Jones et Violeta Szekely des gagnants de la Golden League. Victorieux de 5 des 7 épreuves, ces 6 athlètes se partagent alors les 50 kilos d'or promis par les organisateurs. Après l'or, il remporte de l'argent (110.200 euros) en s'imposant en finale du Grand Prix IAAF, devançant le hurdler américain Allen Johnson. Modeste, Bucher ne se considère pas supérieur au Noir Américain, mais estime qu'il a "eu un peu plus de chance à la fin". Mais la motivation du Suisse est tout autre. "Je voulais gagner tous les titres majeurs de l'année : les Championnats du monde, la Golden League et le Grand Prix IAAF". C'est chose faite.

La saison 2002 est moins heureuse pour Bucher. Alors qu'il prépare les Championnats d'Europe, il se blesse au pied gauche et se présente au départ après une préparation perturbée. Le Suisse n'en termine pas moins juste derrière Kipketer et devant Nils Schumann. De nouvelles blessures au pied en avril 2003 et le voilà éliminé en demi-finale des Mondiaux 2003. Désormais, seuls comptent les JO. En bon Suisse, il compte être cette fois exact au rendez-vous d'Athènes. Malheureusement, il sera éliminé dès les séries.

Helsinki 2005 :
800m
4e série 5 en 1:47.97 - non qualifié

  • 1 vote. Moyenne 2.50 sur 5.

Commentaires

  • hamza mouhout
    moi hamza athlet marocain 800m dima-rap-hamza@live.fr

Ajouter un commentaire