Créer un site internet

Mehdi Baala - France - 800m/1500m/2000m

Mehdi Baala est né le 17 août 1978 à Strasbourg.

Il commence l'athlétisme en 1994. Manquant de travail foncier, son entraîneur Jean-Michel Dirringer décide de le faire courir la première année sur 800 m. Mais pour lui, il n'y a aucun doute. Mehdi est destiné à devenir un coureur de 1500 m. Mehdi passe en 1995 sur 1500 m. Les résultats ne se font pas à attendre. Pour son premier championnat de France, Mehdi remporte le titre cadets. Au lieu de partir sur l'INSEP et de rejoindre l'élite de l'athlétisme français, Mehdi préfère rester dans son Alsace natale avec Jean-Michel Dirringer. En 1996, il remporte le titre national juniors sur 1500 m. En 1998, il passe dans la catégorie espoirs. Comme il n'y a pas de grandes échéances dans cette catégorie, il en profite pour toucher à tout : cross, route, 3000 m. Mais dès 1999, il se consacre à nouveau au 1500 m et décide de faire de gros sacrifices scolaires pour passer un cap. Pour sa première compétition internationale chez les seniors, Mehdi termine 3e des championnats d'Europe en salle et se fait une place dans l'athlétisme mondial. Sydney, les JO, le rêve se réalise. Après seulement sept ans d'athlétisme, Mehdi participe à la grande aventure olympique. Signe du destin, le numéro de son dossard est sa date de naissance. Il échoue finalement au pied du podium, à la quatrième place. En 2002, il est sacré champion d'Europe à Munich et l'année suivante, lors des mondiaux de Paris, il termine deuxième derrière Hicham El Guerrouj. 2004 est une année à oublier. Mehdi participe aux Jeux d'Athènes mais est éliminé en séries, la faute à une blessure mal soignée. 2005, cependant, semble bien partie : le 23 juin, il bat chez lui, à Strasbourg, le record de France du 2000m en 4min53sec12.

Palmarès

2002 CE 1500m 1 3'45"25 Munich

2003 CM 1500m 2 3'32"31 Paris/Saint-Denis

2006 CE 1500m 1 3'39"02 Göteborg

2008 JO 1500m 3 3'34"21 Pékin

Le 16 juillet 2005, il est sacré champion de France du 1500m à Angers. Interview avant Helsinki - Article.

Helsinki 2005 :

1500m : 1er série 1 en 3:36.56 - Q / 8e 1/2 1 en 3:41.34 - non qualifié

"Je n'ai pas pu imposer mon train, j'ai dû me frotter avec les autres, il n'y a pas grand chose à faire", a déclaré Baala qui avait décroché l'argent en 2003.

800m : 1e série 2 en 1:46.57 - Q / 2e 1/2 2 en 1:45.40 - Q / 6e finale en 1:45.32

19 août : 6e du 800m de Zurich.

3 septembre : victoire sur 1500m lors du DécaNation (3'40''38).

6 septembre : victoire sur 1000m à Nancy (2'19"11). A son retour de Nancy, il a décidé de mettre un terme à sa saison. Le coureur s'est vu proposer une wild-card pour s'aligner sur le 800m de Monaco, dans le cadre de la finale de la Golden League, mais il l'a refusée.

01/12/05 : Après son échec lors du 1500 mètres des Championnats du monde d'Helsinki, Mehdi Baala a choisi de faire appel à José Marajo pour l'aider dans sa préparation physique, selon le quotidien L'Equipe. L'ancien recordman de France du 800m, détenu aujourd'hui par Mehdi Baala, remplace donc Rachid Lalmi. Très proches, les deux champions n'ont pas encore défini leur fonctionnement et attendent sûrement le retour du Strasbourgeois de son stage à Potchefstroom en Afrique du Sud. L'entraîneur du vice-champion du monde 2003, Jean-Michel Dirringer, précise dans les colonnes du quotidien que «le mode de fonctionnement n'est pas arrêté». Mais cette nouvelle orientation devrait également s'accompagner du recrutement d'un préparateur mental.

23/12/05 : Medhi Baala est rentré de Potchefstroom en Afrique du Sud. Il a travaillé là-bas son foncier, notamment avec des spécialistes du 3 000 m steeple, et devrait maintenant retrouver les pistes couvertes.

17/02/06 : Mehdi Baala ne participera pas aux Championnats de France en salle programmés du 24 au 26 février à Aubière, en Auvergne. A noter que les " France " sont normalement considérés comme une épreuve qualificative pour les Mondiaux de Moscou (10-12 mars). " Parce qu'il a été blessé (à la cuisse gauche) et qu'il est limite pour reprendre, donc ce n'est pas utile de prendre des risques s'est expliqué le DTN Franck Chevallier à l'AFP. Après concertation avec le docteur Leymié (médecin fédéral), j'ai décidé de lui accorder une dérogation. Il courra un 1000 m à Liévin (le 3 mars) et s'il fait un bon chrono, il pourra aller à Moscou. "

23/02/06 : Récemment blessé à la cuisse gauche, Mehdi Baala a pris la décision d'interrompre sa saison hivernale et ne participera donc pas aux Mondiaux en salle de Moscou (10-12 mars). Blessé à la cuisse gauche, il a en effet mis un terme à sa saison hivernale.

27/04/06 : Mehdi Baala souhaite tenter sa chance et sur 1500 et sur 800 mètres lors des Championnats d'Europe de Göteborg.Il a également fait savoir qu'il essaierait de décrocher les minima sur les deux distances lors de la Coupe d'Europe programmée à Malaga en Espagne les 28 et 29 juin.

28/04/06 : Alain Blondel, agent de Mehdi Baala, a tenu à faire savoir que le miler strasbourgeois ne souhaitait pas, comme annoncé, doubler 800-1 500m lors des Championnats d'Europe de Göteborg (Suède) mais bel et bien se concentrer uniquement sur 1 500 mètres. " L'objectif de Mehdi est de défendre son titre sur 1500m. Il se reconcentre sur le 1500 comme il l'a toujours souhaité. Ça rentre dans sa préparation de faire des sorties sur 800 ou 1000 m mais sa discipline, c'est le 1500 m. "

25/05/06 : Dans une interview parue dans L'Equipe, Mehdi Baala annonce qu'il ne tentera pas le doublé 800 m - 1500 m aux Championnats d'Europe à Göteborg du 7 au 13 août. Echaudé par le souvenir des Mondiaux d'Helsinki, Mehdi Baala a décidé de tout faire pour garder son titre européen du 1500 m. «Cette année, je veux conserver de la fraîcheur pour courir les étapes de la Golden League et réaliser aussi des chronos sur 800 m.» Avec la retraite d'Hicham El-Guerrouj, Baala avoue que son objectif n'est pas «de devenir le patron» du demi-fond même si il est dans «un état d'esprit différent». Baala, encore prudent avec son physique en période de préparation, compte désormais prendre des risques. «Dès le meeting de Paris-Saint-Denis (le 8 juillet), je tenterai un gros truc sur 1500 m. J'essaierai d'imposer mes lièvres là où j'ai envie de courir vite.» Dans l'immédiat, le Français va effectuer un stage à Font-Romeu afin de s'attaquer à une tentative contre son record de France du 1000 m (2'13"96) le 9 juin à Villeneuve d'Ascq.

30/05/2006 : Mehdi Baala confie son attachement au meeting Gaz de France Paris Saint-Denis, disputé sur une piste où il fut vice-champion du monde du 1500 m en 2003. Actuellement en phase de préparation foncière, l'athlète français affirme ainsi qu'il sera " prêt à relever le défi " d'une " course de top-niveau mondial " le 8 juillet.

09/06/2006 : Lors du meeting Lille Métropole, Mehdi Baala a fait une rentrée très attendue, après 9 mois sans compétition, sur 1000m, et il n'a pas déçu puisqu'il remporte la course en 2'14"99 à une petite seconde de son record de France.

15/06/2006 : Mehdi Baala s'est imposé en solo sur 1500 m en 3'32"93 (meilleure performance européenne de l'année) et a surtout réalisé les minima synonymes de qualification aux Championnats d'Europe du 7 au 13 août à Göteborg. «Même s'ils n'étaient pas extraordinaires, j'ai réussi les minima (fixés à 3'39) alors que dans ma préparation je suis plutôt dans une période de creux actuellement, a déclaré Mehdi Baala à l'issue de sa course. Pour moi la réunion de Strasbourg c'est un des grands rendez-vous de ma saison : j'étais aussi stressé qu'avant un grand championnat. Mais c'est tellement bien de courir devant son public !»

03/07/06 : Il s'impose sur le 1000m en 2'15"47 lors du meeting de Metz.

08/07/06 : Il finit 6ème du 1500m lors du meeting Gaz de France Paris Saint-Denis en 3'32'06, il réalise ainsi sa meilleure performance de la saison.

21/07/06 : Mehdi Baala, qui devait s'aligner sur 1500m, a été contraint de déclarer forfait pour les "France" de Nancy, handicapé par une sciatalgie.

03/08/06 : Contraint au forfait lors des Championnats de France, Mehdi Baala, a indiqué avoir retrouvé «de bonnes sensations» à quatre jours des premières séries du 1500 m des Championnats d'Europe, à Göteborg. «Ca n'allait pas terrible quand j'ai repris l'entraînement après mon petit souci», a déclaré le champion d'Europe, alors blessé au dos (sciatologie). «C'est une période où j'ai beaucoup travaillé la fin de course et je n'avais plus l'habitude de m'entraîner normalement, mais je retrouve mes sensations depuis deux-trois jours. J'ai de bonnes sensations pour les Championnats d'Europe.» Afin de préparer au mieux l'évènement européen malgré le contre-temps dû à sa blessure, le Strasbourgeois a repris l'entraînement en altitude une semaine après les championnats de France (à Saint-Moritz), axant principalement son travail sur le finish, qui pour son entraîneur Jean-Michel Dirringer, sera «la clé aux Championnats d'Europe».  Inscrit sur 1500 m et 800 m Baala ne courra peut-être pas le 800, tout dépendra de son état de santé.

Göteborg 2006 :

800m  : DNS
1500m : 1e série 2 en 3'39"74 - Q / 1e finale en 3'39"02

18/08/06 : Lors du meeting GL de Zürich, Medhi Baala a, malgré une 5e place sur 800 m, réalisé le deuxième meilleur chrono de sa carrière sur la distance en 1'44"05. «Il fait son deuxième meilleur chrono derrière son record de France (1'43"15), alors que c'était son premier 800 m de la saison, donc c'est une bonne course, a estimé son entraîneur Jean-Michel Dirringer. Généralement, il aime bien enchaîner un 800 m et un 1500 m quelques jours plus tard, donc c'est de bon augure pour Bruxelles.»

25/08/06 : Medhi Baala a remporté le 1500 du meeting Golden League de Bruxelles en 3'32"02. C'est sa meilleure performance de la saison : "Je suis très satisfait. J'étais venu pour faire une place car ce meeting de Bruxelles est celui qui me tient le plus à coeur avec Paris. Je gagne dans un très bon temps alors que je n'avais pas forcément de très bonnes jambes. Je suis très heureux d'avoir réussi à gérer ma course de l'arrière avant de me placer devant dans le dernier tour. J'ai même réussi à accélérer dans les 100 derniers mètres. Preuve que j'étais bien. Réussir un tel chrono, c'est très bien. Je marque les esprits en vue de la saison prochaine. Maintenant, mon corps me dit de ralentir. J'éprouve plus de difficultés à récupérer. Mes tendons sont douloureux. Cela sent la fin de saison."

05/09/06 : La 16e édition à Nancy de la réunion «Stanislas» a honoré les médaillés français de l'année, avec en vedette Mehdi Baala, le double champion d'Europe de Münich et Göteborg sur 1500 m, qui s'est offert la victoire sur 1000 m en 2'15"21. «Mon temps n'est pas mal, même si j'aurais préféré descendre sous les 2 min 15 sec», a déclaré le sociétaire de l'ASPTT Strasbourg, un peu fiévreux avant la course. «A priori je participerai à la finale du Grand Prix dimanche à Stuttgart, a poursuivi Baala. Mais je n'en fais pas une question d'argent, et je suis fatigué après cette saison. Je n'ai pas de bonnes sensations. Je prendrai une décision dans les prochains jours.»

07/09/06 : Mis à l'arrêt en raison d'une sinusite, Mehdi Baala ne participera pas à la finale mondiale de l'IAAF, à Stuttgart. Sa dernière course de l'été aura donc été marquée par sa victoire sur 1000 m, à Nancy. «Je suis bien sûr déçu car, même un peu fatigué, j'avais vraiment envie de conclure cette saison par une nouvelle victoire. Tant pis, ce sera pour l'an prochain et la saison en salle où je compte bien m'amuser un peu», a-t-il expliqué : article.

21/10/06 : Mehdi Baala a été élu athlète français de l'année 2006 par les lecteurs d' « Athlétisme magazine » et a reçu son prix lors des Etoiles de l'athlétisme, à Aix-les-Bains. Il succède au palmarès à Stéphane Diagana (2002), Eunice Barber (2003) et Ladji Doucouré (2004 et 2005) : article / interview.

25/10/06 : Mehdi Baala a fait savoir qu'il disputerait quelques meetings durant la saison hivernale. Il pourrait également prendre part aux Championnats continentaux indoor (2-4 mars 2007, Birmingham - Angleterre). « J'ai essayé de me maintenir en forme de courir un petit peu, tous les deux jours disons, depuis la fin de la saison s'est entretenu Baala sur le site de la Fédération française d'athlétisme (FFA). Le Ramadan se termine, et je vais m'y remettre sérieusement dès maintenant, en commençant par travailler la condition physique. Pour les « Europe » indoor, tout dépendra de mon envie, et de ma forme. Il faudra vraiment que je veuille y aller. Dans les compétitions comme celle-là, les gars auront tous envie de me battre, alors que je ne serai pas forcément au mieux de ma forme. Je devrais faire attention à cela. »

15/01/07 : Les Championnats d'Europe se disputeront sans Mehdi Baala. "Mehdi va faire deux ou trois meetings, a priori en Allemagne", a déclaré l'entraîneur Jean-Michel Dirringer. Les Mondiaux d'Osaka (25 août-2 septembre) restent sa priorité.

01/02/07 : Les saisons se suivent et se ressemblent malheureusement pour Mehdi Baala, qui, une nouvelle fois, voit sa saison en salle compromise par une blessure, selon des informations recueillies par le quotidien L'Equipe : article.

16/02/07 : Après la nouvelle affaire de dopage qui éclabousse le demi-fond français, avec le contrôle positif (échantillon A) à l'EPO du champion de France de cross en titre, Khalid Zoubaa, Mehdi Baala indique dans L'Equipe, être certain qu'on le suspecte : article. Il a indiqué qu'il était prêt à se rapprocher de la Fédération afin de mettre de l'ordre dans le demi-fond français : article.

[...]

Osaka 2007 :

1500m : 1e série 2 en 3:38.65 - Q / DQ en 1/2 (article)

28/08/07 : Soucieux de se rapprocher de sa famille, Mehdi Baala a décidé de quitter son club de toujours, Strasbourg, pour rejoindre à la rentrée le Lille Métropole Athlétisme : article.

07/09/07 : Après sa désillusion lors des Mondiaux d'Osaka, suite à sa disqualification, Mehdi Baala a retrouvé le sourire lors de la 4e étape de la Golden League, à Zurich. Le Français s'est imposé dans le 1500 m, avec un chrono de 3'38"62. ""Je ne voulais même pas venir ici, mais j'avais pris un engagement avec  l'organisateur. Ca ne rattrapera pas Osaka et ça me donne des regrets. Ca prouve aussi que j'étais prêt", a souligné le Strasbourgeois. Baala (29 ans), qui avait retenu la leçon d'Osaka, a couru en deuxième épaisseur. "J'avais la hantise du premier couloir", a-t-il indiqué. Aussi, dès le premier tour, il s'était placé à l'extérieur, en observateur très attentif. Et quand le Kényan Suleiman Simotwo a creusé  l'écart, c'est Baala qui s'est lancé à sa poursuite. "Je fais une grosse ligne  opposée et je rattrape Somotwo dans le virage. Ensuite, je contrôle sur l'écran  géant", a ajouté Mehdi Baala."

08/09/07 : Lors du Décanation, Mehdi Baala a facilement remporté le 1500 m (en 3'50"17), l'ultime épreuve. "J'étais vraiment fatigué. Mais je me suis dit que je devais encore faire un effort", a déclaré le Strasbourgeois, vainqueur sur la même distance la veille au soir à Zürich.

23/09/07 : Mehdi Baala a terminé deuxième du 1 500 mètres de Stuttgart, ville hôte des finales mondiales. Le Français passe la ligne en 3'38''35, 39 centièmes de seconde après le Kenyan Daniel Kipchirchir Komen, vainqueur de la course

19/10/07 : Mehdi Baala tourne sa page strasbourgeoise sans regret. Désormais licencié à Lille, il tire un bilan positif de sa saison passée et se fixe comme unique objectif les JO de Pékin, l'année de ses 30 ans. Interview.

29/03/08 : Mehdi Baala a mis les habitants des communes de la région lilloise au défi de battre son record de France du 1500 m (3'28"98) lors d'une course relais de 5 personnes. Elle se déroulera en ouverture de la réunion au Stadium Lille Métropole à Villeneuve d'Ascq organisée le 27 juin.

14/04/08 : Entièrement tourné vers son objectif principal de la saison, les Jeux Olympiques, Mehdi Baala devrait faire sa rentrée le 22 juin, à l'occasion d'un 1.500 m organisé à Annecy, a expliqué son entraîneur Jean-Michel Dirringer. Ce dernier a par ailleurs précisé que l'athlète effectuait actuellement un stage en altitude en Afrique du Sud, dans un centre d'entraînement qu'il avait déjà fréquenté en janvier et février. «Mehdi a pris un peu de retard dans sa préparation en raison de problèmes au talon d'achille et au mollet droits en fin d'année dernière», a expliqué Jean-Michel Dirringer. Concernant le programme de l'année olympique, l'entraîneur a souligné qu'il ne «serait pas différent de celui des saisons précédentes».Une façon de répondre aux critiques qui estimaient que Mehdi Baala, disqualifié en demi-finale des derniers Mondiaux pour bousculade, ne disputait pas assez de courses tactiques où les concurrents doivent jouer des courdes : «Au haut niveau, avec des lièvres, les courses ne peuvent pas être tactiques. Ce qui pourrait amener un plus, ce serait des grands meetings sans lièvre. L'an dernier, il n'y a eu que la réunion de Zürich à le proposer. Et Mehdi a gagné. Il faut relativiser ce qui est arrivé à Osaka.»

29/04/08 : Mehdi Baala confie sa vision des JO et ses espoirs pour Pékin : interview. 

15/05/08 : Mehdi Baala devance l'appel. Le miler effectuera finalement sa rentrée à Villeneuve-d'Ascq, à l'occasion de la finale des Interclubs, en lieu et place de la Coupe d'Europe qui se dispute le 22 juin à Annecy, et qui devait intialement marquer son retour à la compétition. Il s'y alignera sur 1500m, sa distance de prédilection pour défendre les couleurs de son club, le Lille Métropole Athlétisme, qui compte bien jouer les trouble-fête dans la compétition nationale par équipes, en s'imiscant entre le CA Montreuil et le Paris Lagardère Racing. «Mehdi était blessé (mollet droit puis tendon d'Achille), il n'a repris sérieusement que fin janvier, a indiqué son entraîneur Jean-Michel Dirringer dans L'Equipe, il n'a repris sérieusement que fin janvier. La saison s'annonçait comme une course contre la montre, nous avions décalé le travail foncier. (...) Nous avons passé le mois de mars en Afrique du Sud. Puis Mehdi y est retourné lors du stage fédéral d'avril. J'ai constaté que le travail allait de mieux en mieux (...) Il a comblé son retard. »

18/05/08 : Mehdi Baala a effectué sa rentrée sur sa distance de prédilection, le 1500m, à l'occasion de la finale du Championnat de France interclubs élite à Villeneuve d'Ascq. Il a réalisé un temps relativement anecdotique (3:47.53), très loin de son record de France (3:28.98). Il souhaitait une course régulière et sans à-coups. Il a été servi. Emmené sur un train tranquille (1’22 au 500 m, 2’36 au 1000 m), il a pris les choses en mains quand il l’a souhaité. Pour l’emporter en 3’47’’53, au terme d’une longue accélération progressive. « Je suis content de ma course et de mes sensations, a-t-il expliqué. J’étais un peu stressé, mais courir ici, pour ce club où je me sens vraiment soutenu, est un vrai plaisir. J’avais besoin d’une compétition pour tester le travail effectué à l’entraînement. Ma blessure est derrière moi, la forme est en train de venir, je vais pouvoir débuter un travail d’allure. » Mehdi Baala doit rejoindre Font-Romeu en fin de semaine prochaine, pour un stage altitude. Sa prochaine course : la Coupe d’Europe à Annecy, les 21 et 22 juin, où il disputera le 1500 m.

21/06/08 : Sans repère cette saison, Mehdi Baala a remporté le 1500m de la Coupe d'Europe à Annecy en 3'40"55, son record de l'année. C'est la cinquième fois que Baala s'impose en Coupe d'Europe. «Je suis satisfait de ma rentrée. C'était une course intéressante. Le but était de gagner pour rapporter le maximum de points à l'équipe de France. J'ai eu un peu de mal à rentrer dedans car je n'étais plus habitué à gérer la chambre d'appel. J'avais des sensations bizarres au début, mais après ça allait. Dans l'ensemble, c'est une bonne course. Je suis d'autant plus satisfait que je n'ai pas encore commencé un cycle de vitesse».

27/06/08 : Mehdi Baala n’a pas déçu lors du meeting Lille Métropole. Il a parfaitement peaufiné ses réglages en s’imposant sur 1500m en 3’34’’30 (nouveau record de la ligue Nord-Pas-de-Calais !), soit six secondes de mieux qu'à Annecy. Le nouveau licencié de Lille a franchi la ligne d’arrivée avec une large avance sur Mahiedine Mekhissi-Benabbad. Baala a profité du travail des lièvres pour livrer en solitaire un dernier tour de piste très convaincant.

02/07/08 : Mehdi Baala a remporté le 1000 m du meeting de Strasbourg, avec un chrono de 2'16"30, la meilleure performance mondiale de l'année sur cette distance.

11/07/08 : Pour son seul 1500m de haut niveau avant les JO, à Rome, Mehdi Baala a signé sa meilleure performance de la saison, en 3'32" pile. Ce chrono, inférieur de plus de deux secondes à son ancienne meilleure marque de 2008 - 3'34"30 - et meilleure performance européenne de la saison, ne lui a pas permis de se hisser sur le podium. Trois Africains ont pris les trois premières places à l'issue d'une dernière ligne droite très serrée. Le Kenyan Asbel Kiprop l'a emporté en 3'31"64, devant le Marcocain Abdalaati Iguider (3'31"88) et l'Algérien Tarek Boukensa (3'31"98).

08/08/08 : Vivez les Jeux de l'intérieur avec la chronique quotidienne de Mehdi Baala.

12/08/08 : Mehdi Baala : « Ce n’est pas facile d’être coupé du monde. Ça fait du bien de retrouver le mouvement, la foule, le bruit. » Il vient d’arriver des pentes du volcan Ontake, au Japon, qui culmine à 3 067 mètres. Il raconte, c’est un roman d’aventures : « On était cinq au coeur d’une forêt. Deux pistes d’athlé, l’une à 1 300 mètres, l’autre à 1 700, la plus haute du Japon. Des orages l’après-midi qui rafraîchissaient l’atmosphère. Dix jours à ne voir pratiquement personne, à croiser trois ou quatre voitures. Pas de téléphone.On se battait pour avoir le réseau, mais on n’y arrivait pas. C’est bizarre, mais j’aime bien. » En veste rouge, tee-shirt blanc, pantacourt militaire, chaussettes noires montantes, il attend Hanane, son épouse, au milieu du nouveau terminal de l’aéroport de Pékin, conçu par l’architecte britannique Norman Foster et vaste comme 170 terrains de football. Baala répond aux questions, remet de temps à autre ses écouteurs pour entendre Où je vis, par Shurik’n, le deuxième chanteur de IAM, un groupe avec lequel il entretient une relation forte. Hanane surgit, se précipite dans ses bras. Ils s’embrassent. Photo. Autour d’eux, la nervosité est palpable. Parce qu’il débarque du grand silence ? Jean- Michel Dirringer (son entraîneur) est tendu, Bouabdellah Tahri (son compagnon d’entraînement) est muet, José Marajo (son préparateur physique), venu les accueillir, ne sourit guère. Heureusement, Fouad, le frère d’Hanane, rit pour tout le monde. Heureusement, Mehdi Baala est le plus cool d’entre tous. Heureusement, Pierre Ortigas, le kiné, a ces mots : « Nous, on vient chercher la seconde extraordinaire. C’est comme la première passe à la corrida : l’important, c’est l’intention. Après, ça peut durer des heures, on attend cet instant si bref qui deviendra un instant pour toujours. » Les voyageurs expliquent qu’ils ont voulu couper en deux ce dernier périple. D’abord,  lundi, descendre du volcan : trois heures et demie de train. Puis l’avion depuis Nagoya. Mehdi Baala : « Takayama, où nous étions, est un endroit incroyable où les gens sont d’une gentillesse bouleversante. On voulait y revenir comme l’an dernier (avant les Mondiaux d’Osaka) pour être en altitude, récupérer du décalage horaire, résider dans un endroit où les gens ne vivent pas les Jeux à fond. » Ils ont essayé de regarder quelques épreuves sur une petite télé, sans excès. Baala : « On ne voulait pas entrer trop tôt dans la compétition. Quand même, c’était étrange de voir les premières médailles, de regarder ceux qui avaient déjà fini alors que, nous, on n’avait pas commencé. » Évidemment, à Takayama, ils ont travaillé. « On a fait deux séances de piste, raconte Mehdi Baala. Du réglage, une séance de vitesse, un peu d’affûtage et beaucoup de préparation physique à base d’exercices de musculation. Rien de trop traumatisant. On a essayé de respecter au mieux le schéma qu’on s’est fixé en début d’année. » Baala compare maintenant Takayama à Font- Romeu, sans doute son lieu d’entraînement préféré : « Ce sont des vies comme j’aime, simples, sans fioritures. On s’entraîne, on rentre, on dort. Sauf qu’à Font-Romeu on a la télé et qu’on voit du monde quand on va manger ! » Il va partir, délaissant le village olympique pour l’hôtel. « Ce soir (hier), un petit décrassage. Demain matin (aujourd’hui), sur la piste. Mercredi et jeudi, ce sera plus tranquille. » Naturellement, on lui demande ce qu’il espère de ces Jeux. « Mon ambition est d’entrer dans une finale mondiale, ce que je n’ai pas réussi à faire, sur 1 500 m, depuis ma médaille d’argent en 2003 (derrière El-Guerrouj auxMondiaux de Paris). L’idée, c’est d’éviter de se mettre de la pression, de passer tour après tour, de prendre chaque course en la gérant le mieux possible. C’est une science inexacte, le 1 500 m. Alors, pas question de parler de la finale. On est dix à pouvoir être sur le podium et, de toute façon, cette année il y en a quelques-uns qui ont mieux marché que moi. » Enfin, Mehdi Baala fait cette confidence : « J’aurai trente ans dimanche. C’est le jour de la demi-finale. Je ne peux pas imaginer plus beau cadeau d’anniversaire que de passer ce tour et de continuer à rêver. » - OLIVIER MARGOT - L'Équipe

Mehdi Baala a évoqué son statut de favori sur l'épreuve olympique. "Je m'en fous d'être favori", a-t-il répondu quand on lui a demandé s'il se sentait davantage favori que les années précédentes après un début de saison probant. "Ce n'est pas important. C'est votre boulot de journalistes. Le mien, c'est de courir vite sur la piste." "Sur le papier, j'ai le 5e temps des engagés, donc il y a quatre mecs devant moi, a-t-il ajouté. Mais quand tu regardes la fourchette des chronos, on est 10 à 15 dans la même fourchette, donc il y a quinze favoris. Après, il y a des mecs comme Daniel Kipchirchir Komen (non qualifié pour Pékin) qui gagnent tout en meeting, mais galèrent en demi-finale en championnat. Mon objectif, c'est de passer les tours et après, en finale, on pourra discuter des favoris." "On a essayé de faire un travail de vitesse, précise-t-il. On va voir comment ça se passe en compétition".

14/08/08 : Plutôt satisfait par son début de saison, Mehdi Baala ne s'emballe pas pour autant. Il est conscient du nombre important de favoris pour cette discipline et annonce qu'il ne se fera pas avoir tactiquement comme ça avait été le cas l'an dernier en demi-finales des Championnats du monde. Interview.

15/08/08 : Mehdi Baala, qui attaque aujourd’hui les séries du 1 500 m, assure qu’il a modifié son approche de l’événement. Interview.

 

 

1500m

1e série 1 en 3'35''87 - Q « Je ne m’attendais pas à une course aussi rapide d’entrée. Mais tous les ingrédients étaient réunis pour que ça aille vite. On espère toujours sortir le plus facilement possible de sa série. Mais tout le monde sera sur un pied d’égalité en demi-finale car presque toutes les courses sont allées vite. J’ai eu du mal à rentrer dans la course mais, au bout de deux tours, ça allait mieux. Je ne préfère pas faire de calculs. Je vais maintenant voir comment j’ai récupéré. »

2e demi-finale 2 en 3'37''47 - Q « Le plus important, c'était d'aller en finale. Je suis super content. On va voir comment ça va se passer. La finale sera un autre jour. J'ai pensé à plein de choses. Je suis passé par des hauts et des bas. J'ai galéré il y a quatre ans aux Jeux. Les demi-finales n'étaient pas équilibrées, il y avait trois champions du monde dans la mienne. Ce n'était pas simple à faire, surtout que j'ai fait beaucoup l'extérieur pour éviter les bousculades. Maintenant je vais essayer de recupérer le plus possible pour la finale. »

4e finale en 3'34''21 => 3e après la disqualification de Rashid Ramzi

Autopsie d'une défaite : article.

29/08/08 : Mehdi Baala, qui avait fait part de son état de fatigue et de gênes musculaires, n'a pu faire mieux que la 7e place (3'33"67), lors du 1 500 m du meeting Golden League de Zurich. La course a été remportée par le Kényan Haron Keitany (3'32"06).

03/09/08 : Mehdi Baala a finalement décidé de mettre un terme à sa saison. Il s'interrogeait déjà fortement après sa septième place à Zurich (3'33''67). « Mon corps en a marre », expliquait-il alors. Gêné depuis des mois par une bursite, il a donc décidé d'annuler ses sorties initialement prévues à Lausanne (sur 800 m) et Bruxelles (sur 1 500 m). « Il n'a plus trop envie de courir », explique son manager, Alain Blondel. Le Lillois va maintenant prendre quelques semaines de repos. À la rentrée, Baala retrouvera son entraîneur, Jean-Michel Dirringer, mais pas son préparateur physique, José Marajo, qui a arrêté sa collaboration avec le miler, entamée en 2005.

28/11/08 : Mehdi Baala partira le 30 novembre pour douze jours de stage à Tikjda, avec les meilleurs milers algériens. Article.

24/01/09 : Actuellement en stage à Potchefstroom (AFS), Mehdi Baala rentrera en France le 3 février. « Pour le programme des compétitions, on attendra la fin du stage, précise son entraîneur, Jean-Michel Dirringer. Sauf pépin, il sera présent à Liévin sur 1 500 m ou sur le mile. » Même chose pour Stuttgart (7 février). Son agent, Alain Blondel, qui est aussi organisateur du meeting, l’annonce sur 1 500 m. Pas question en revanche de Championnats d’Europe en salle (6-8 mars à Turin) pour le Lillois : il a prévu de partir en vacances la première semaine de mars.

10/02/09 : Mehdi Baala avait à coeur de réaliser une belle performance dans sa région et le double champion d'Europe du 1500 m y est parvenu puisqu'il a battu lors du meeting de Liévin le record de France du mile en 3'52"51 (ancien record : Eric Dubus en 3'54"16 en mars 1994 à Karlsruhe). Baala a pris la deuxième place de la course derrière l'Américain d'origine kenyane Bernard Lagat (3'51"34).

15/02/09 : Lors du meeting de Karlsruhe, Mehdi Baala a signé sur 1500 m le meilleur chrono européen en 3'34"71, à 75" de la meilleure performance mondiale de l'année du Kényan Haron Keitany, établie le 8 février à Gand, en Belgique. Cette performence constitue un nouveau record de France : article.

26/02/09 : En participant à quatre meetings en salle en l’espace de onze jours, Mehdi Baala a, cet hiver, testé sa capacité à enchaîner les courses. Le bilan ? Plus que positif. Avec deux records de France, ceux du 1500 m (3’34’’71) et du mile (3’52’’51), et deux chronos de belle facture sur 1000 m (2’17’’29 et 2’18’’20). Le tout dans des courses très relevées à Stuttgart, Liévin puis Karlsruhe et, pour finir, Stockholm. De belles promesses avant les Championnats du monde de Berlin en août prochain. Epargné par les blessures et plus affûté que jamais, le demi-fondeur du Lille Métropole Athlétisme a confié à athle.com les enseignements qu’il tirait de sa saison indoor. Interview.

29/04/09 : Rashid Ramzi fait partie des six athlètes qui ont été contrôlés positifs à l'EPO Cera lors des Jeux. Le Sheikh Ahmed bin Hamad al-Khalifa, président du Comité olympique bahreïnien, a confirmé que Ramzi a bien subi un contrôle positif. Du coup, si le cas de dopage était confirmé, Mehdi Baala, qui s'était classé quatrième lors de la finale du 1500 m, récupérera la médaille de bronze. Interview.

02/06/09 : Le 24 mai dernier, lors d'un stage de préparation à Font-Romeu, Mehdi Baala s'était fait une entorse à la cheville gauche. Quelques jours après avoir repris l'entraînement, il a ressenti «une douleur au muscle soléaire qu'un examen complémentaire (IRM) confirmait comme étant un décollement de l'aponévrose provoqué probablement au moment de l'entorse», explique son agent dans un communiqué. Le Français, dont l'objectif est le 1500 m des Mondiaux de Berlin, fin août, doit par conséquent renoncer à toutes les compétitions auxquelles il devait participer en juin. Aucun programme de rentrée n'a été établi pour le moment. Article.

21/07/09 : Mehdi Baala, de retour de blessure, effectuera sa rentrée vendredi aux championnats de France, vingt-deux jours avant les Mondiaux : article.

24/07/09 : Mehdi Baala a remporté le 1 500m des championnats de France avec un temps (3'45''92) très éloigné des minima : article.

27/07/09 : Mehdi Baala, pour sa première compétition de l’année après une rentrée retardée à cause d’un décollement de l’aponévrose début juin, a effectué un retour rassurant lors des Championnats de France Elite. Vainqueur d’un 1500 m relevé mais marqué par l’abandon du steepleur Mahiedine Mekhissi victime d’une pubalgie, le demi-fondeur du Lille Métropole Athlétisme s’est facilement imposé grâce à une unique mais franche attaque à deux cents mètres de l’arrivée. En 3’45’’92, il a devancé Bouabdellah Tahri (3’46’’56) et Mounir Yemmouni (3’47’’41). Demain, il remettra ça à Monaco à l’occasion du meeting Herculis, sixième et dernière étape de l’Alma Athlé Tour. Cette fois, la course risque d’aller beaucoup plus vite avec la présence de plusieurs pointures internationales. L’occasion idéale de réaliser les minima pour Berlin et, qui sait, de frapper un grand coup à moins de trois semaines du rendez-vous mondial. Interview.

28/07/09 : Mehdi Baala a frappé fort sur la piste de Monaco. Le Français a remporté le 1500 m en 3'30"95 assurant ainsi la performance chronométrique qui lui manquait depuis son retour de blessure et réussissant au passage la troisième meilleure performance mondiale de l'année. Article.

03/08/09 : Mehdi Baala descendra de Font-Romeu au tout dernier moment pour rejoindre les mondiaux de Berlin : article.

 

 

 

1500m

1e série 1 en 3:42.77 - Q

5e 1/2 1 en 3:37.07 - Q - « Au début, j’étais super bien, je gérais bien. A la cloche, j’ai vu que ça ne suivait pas. Puis j’ai vu sur un des écrans géants que les autres revenaient en fin de course. Il y a trois dixième entre moi et le sixième. Je ne me suis donc pas inquiété plus que ça. J’ai eu de bonnes sensations. Maintenant, je dois bien récupérer pour la finale. Il m’a manqué trente mètres, ce n’est pas catastrophique. En finale, ça va être difficile. Il y aura des coureurs de 800 m qui ont l’habitude d’aller vite. Je ne suis pas plus confiant que ça. Deux, trois coureurs sont au-dessus du lot. »

7e finale en 3:36.99 - « J’ai été un peu perturbé dans ma préparation. Je suis arrivé ici avec très peu d’entraînements et de courses dans les jambes. Sur un 1500 m, une performance était possible. Mais enchaîner trois courses, c’est différent, en plus avec les meilleurs du monde. Ça a accéléré vraiment fort. Je me suis battu à l’énergie. J’avais affaire à meilleurs que moi aujourd’hui. Je ne m’attendais pas à une course comme ça. Je partais dans l’optique que ça allait aller vite. »

25/08/09 : Mehdi Baala, qui avait terminé à la septième place du 1500 m aux Mondiaux de Berlin le 19 août, a décidé de mettre un terme à sa saison en raison d'une méforme persistante. Victime d'une entorse de la cheville gauche fin mai, suivie d'un décollement de l'aponévrose, Baala, 31 ans, n'a réalisé aucune bonne performance cette saison. «Il a consenti énormément d'efforts pour revenir mais les résultats n'ont jamais été à la hauteur des espérances», a souligné mardi son agent Alain Blondel. Mehi Baala, déjà sacré lors des Euros 2002 et 2006, «va désormais se reposer avant de se projeter sur la saison 2010, au cours de laquelle il tentera de réaliser un triplé inédit sur 1500 m aux Championnats d'Europe», a-t-il également expliqué.

06/10/09 : Mehdi Baala devra attendre au moins jusqu'à décembre pour récupérer la médaille de bronze des Jeux de Pékin : article.

18/11/09 : C'est désormais officiel, Rashid Ramzi va devoir rendre sa médaille d'or décrochée sur le 1500 m des Jeux de Pékin. Mehdi Baala récupère donc la médaille de bronze. Article. Interview.

07/12/09 : Quelques jours après être rentrés du Kenya, Mehdi Baala et Bouabdellah Tahri sont repartis en stage en Ethiopie. Lire la suite...

08/12/09 : Mehdi Baala ne se passera pas de préparateur physique comme il l'a fait cette saison. Le Français sera conseillé par une vieille connaissance : Jean-Claude Vollmer. L'homme, actuellement responsable du haut niveau à l'INSEP, s'était déjà occupé de ce secteur avec le Lillois jusqu'en 2000. «Mehdi devrait venir une ou deux fois par semaine sur Paris, a confié l'ancien DTN adjoint (1997-2001). On travaillera l'amplitude, la coordination, le relâchement.» Jean-Michel Dirringer reste l'entraîneur du double champion d'Europe du 1 500 m, actuellement en voyage vers l'Ethiopie où il effectuera un stage avec Bouabdellah Tahri.

18/12/09 : Mehdi Baala rentre aujourd'hui d'Ethiopie. Lire la suite...

20/12/09 : Il n'y a désormais plus aucun doute, Mehdi Baala va recevoir la médaille de bronze des Jeux de Pékin. Lire la suite...

06/01/10 : Quatrième des Jeux Olympiques de Pékin en 2008, Mehdi Baala a récupéré la médaille de bronze du 1500m. Lire la suite... / Interview.

26/01/10 : On ne verra pas Mehdi Baala en salle cet hiver. Lire la suite...

07/05/10 : Mehdi Baala est de nouveau freiné dans sa préparation par une douleur à la cheville en lien avec l'entorse qui avait déjà gâché son début de saison estivale l'an passé. Il ne devrait pas faire sa rentrée en compétition avant fin juin.

01/07/10 : Mehdi Baala a été contraint de déclarer forfait pour les prochains championnats de France pour cause de blessure. Mehdi Baala ne participera pas aux prochains Championnats de France, du 8 au 10 juillet à Valence. Touché au tendon d’Achille, il a été contraint de déclarer forfait. Sa participation aux Championnats d’Europe de Barcelone est par ailleurs très incertaine. Mehdi Baala est le double-champion d’Europe en titre du 1500m.

  • 3 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire