Créer un site internet

Noureddine Morceli - Algérie - 1500m/Mile

Membre d'une famille de neuf enfants, Noureddine Morceli est né le 28 février 1970 à Ténès en Algérie. Il avait 7 ans, quand il vit, à la télévision, son frère aîné, Abderahmane, champion d'Algérie du 1500m, terminer 4e du 1500m de la Coupe du monde à Montréal en 1977. Il n'eut alors de cesse de l'imiter. Doté d'une endurance peu commune, il lui arrivait de couvrir, sans fatigue, quinze kilomètres par jour, sur les plages de l'Oranie. Son premier succès remonte aux championnats du monde junior 1988, où il remporte un médaille d'argent au 1 500m. Il passe sur le circuit de la coupe du monde en 1990 et détient dès sa première saison, la meilleure performance mondiale de la saison avec un temps de 3:37.87 toujours sur 1 500m. En 1991, il bat le record du monde en salle du 1 500m à Séville puis remporte la médaille d'or aux championnats du monde d'athlétisme 1991 à Tokyo. Au printemps 1992, Morcelli bat le record du monde en salle sur 1 000m avec un temps de 2:15.26. Aux Jeux Olympiques d'été de 1992, il est le favori pour la final du 1 500m, cependant le rythme de la course est très lent, à tel point qu'au passage des 800m, le temps est moins bon que celui de la course des femmes. La course s'est donc jouée au sprint, et Morcelli ne termina qu'à une decevante 7e place. Après les J.O., il bat le record du monde avec un temps de 3:28.86. En 1993, il remporte le 1 500m aux championnats du monde et bat le record du monde du miles. En 1995, bénéficiant d'un très bon « lièvre », il bat le record du monde du 1500 m (3:27.37) au Nikaïa. Aux Jeux Olympiques d'Atlanta, il remporte la médaille d'or qui lui avait échappé quatre ans plus tôt en battant en final son principal rival, Hicham El Guerrouj.

Il arrête la compétition après la course des Jeux Olympiques d'été de 2000 à Sydney où il ne remporte pas de médaille.

  • 5 votes. Moyenne 3.60 sur 5.

Ajouter un commentaire

 
×