Jean Galfione - France - Perche

Né le 9 juin 1971 à Paris dans une famille sportive, le jeune Jean est d'abord gymnaste, sport longtemps pratiqué par sa mère, puis escrimeur, passion du père et de l'oncle, Jean-Claude Magnan, médaillé olympique. Il découvre la perche à l'âge de 13 ans avec le décathlon. Repéré par Maurice Houvion, entraîneur à l'INSEP, Jean commence donc à se consacrer à la perche malgré des débuts parfois difficiles. Après des entraînements poussés, les progrès se font sentir et il finit par battre le record de France Cadets en 1988. Il continue sur sa lancée en devenant champion du monde Junior en 1990, champion de France en salle en 1993 et champion olympique en 1996, avec un saut à 5,92 au 1er essai, à Atlanta, alors que le tsar Serguei Bubka est blessé. Le samedi 5 mars 1999, il entre dans le club très fermé des perchistes à 6 mètres, à Maebashi, au Japon, aux Championnats du monde en salle. Mais son inconstance chronique lui joue encore des tours aux Mondiaux 1999 à Séville, lui valant un zéro pointé. Après une saison 2000 perturbée par une opération d'un pneumothorax, Galfione, par ailleurs handicapé par une tendinite à la cheville gauche, échoue en qualifications aux JO de Sydney. La suite est un véritable chemin de croix, marqué par des saisons 2001 et 2002 écourtées en raison de blessures récurrentes aux tendons d'Achille, qui se termineront par une opération en juillet 2002. Dès lors, seuls comptent pour lui les Mondiaux 2003 organisés à Paris, au Stade de France, mais, la mort dans l'âme, il doit déclarer forfait, malgré une "invitation" du DTN qu'il refuse. En 2004, il ne parvient pas à se qualifier pour les jeux d'Athènes qui auraient vraisemblablement été ses derniers. En mars 2005, il obtient, après des années gâchées par les blessures, une très belle sixième place en finale des championnats d'Europe indoor à Madrid. Aujourd'hui double détenteur du record de France (6m en salle et 5,98m en extérieur), Jean participe également à de grands projets humanitaires. Il est par exemple à l'origine de livres de photos pour Sports sans Frontières.


Palmarès

1993 CM Indoor Perche 3 5m80 Toronto

1994 CE Perche 3 5m85 Helsinki

1995 CM Perche 3 5m86 Goteborg

1996 JO Perche 1 5m92 Atlanta

1998 CE Perche 3 5m76 Budapest

1999 CM Indoor Perche 1 6m00 Maebashi

Le 1er juillet 2005, il fait ses adieux au Stade de France dans un concours où il ne franchit malheureusement aucune barre. Mais il n'échappe pas à la traditionnelle baignade dans la rivière du steeple !

Le 9 juillet, lors des championnats de France nationale, il franchit 5m75, barre synonyme des minimas pour Helsinki ! (article1 ; article2 ; interview)

Le 16 juillet, lors des Championnats de France d'Angers, Pierre Charles Peuf, Jean Galfione et Charles Andureu dans cet ordre et à 5,60 m, ont été départagés aux essais (Mesnil restant bloqué à 5,40 m).

Le 20 juillet, lors du meeting de La Roche-sur-Yon, le champion olympique 96 a passé, du premier coup, la barre des 5.70 mètres. Galfione, qui tenta, par la suite, la barre des 5.80, a été gêné par la nuit tombante et a préféré renoncer.

Le 23 juillet, lors de la réunion de Zolder, il termine douzième (5m20).

Le 26 juillet, lors du meeting de Castres, Jean Galfione, qui souhaitait sauter une barre proche des minima du saut à la perche, a stoppé son concours avec trois échecs à 5m50.

Il a été nommé capitaine de l'équipe de France masculine pour les mondiaux d'Helsinki, mondiaux qui mettront un terme à sa carrière de perchiste - article.

Helsinki 2005 :

Perche - 8e groupe A avec 5m45 - non qualifié

19/10/2005 : Alors qu'il avait annoncé sa retraite après les Mondiaux disputés au mois d'août à Helsinki, Jean Galfione va déjà faire son retour à la compétition à l'occasion des Jeux de la Francophonie, programmés mi-décembre à Niamey au Niger, selon le quotidien L'Equipe en date du 19 octobre. Ce retour sur les sautoirs ne signifie pas pour autant le coup d'envoi d'une deuxième carrière. « J'ai tiré un trait sur le haut niveau, mais je suis encore prêt à m'amuser à la perche, » déclare ainsi Jean Galfione dans les colonnes du quotidien sportif. Pour préparer au mieux l'événement, le perchiste a pris les conseils de son entraîneur de toujours, Maurice Houvion.

Décembre 2005 : Jean Galfione s'est rendu à Niamey mais est finalement non-classé.

15/01/2006 : De passage dans la salle du Haillan pour y disputer l'une des étapes du Perche Tour, Jean Galfione, fraîchement retraité, a repris du service avec panache, empochant la mise avec un saut à 5.43 mètres. A noter la sortie avortée de Romain Mesnil, handicapé une blessure récurrente à un talon. " Je me maintiens en forme mais pas de saut depuis décembre quand j'étais à la Francophonie s'est fendu le champion olympique 96 interrogé par Sud-Ouest. Mais je ne sais pas si je sauterai cet hiver car nous attendons de boucler le budget du bateau pour reprendre l'eau pour l'America "On va revoir Jean Galfione sur les sautoirs cet hiver. Le champion olympique 1996 a repris l'entraînement sous la houlette de Maurice Houvion. Le seul perchiste français à 6 mètres, retraité depuis fin 2005, récuse cependant le terme de come-back. « Je me maintiens en forme pour l'être plus tard sur les bateaux, c'est une façon de garder la motivation, déclare Galfione, trente-sept ans, aujourd'hui reconverti en navigateur. Je n'ai pas d'ambition pour l'instant, aucun objectif hormis de m'amuser. » Profil bas. Officiellement, car Maurice Houvion le croit capable d'atteindre rapidement au moins 5,50 m. Galfione disputera son premier concours le 6 décembre à Aulnay-sous-Bois, où Romain Mesnil effectuera également sa rentrée.

25/11/08 : Le samedi 6 décembre, sous les coups de 19 h, Jean Galfione se présentera avec sa perche en bout de piste d’élan à l’occasion du meeting « Perche aux Etoiles » d’Aulnay-sous-Bois*. Trois ans après son retrait officiel des sautoirs, le sociétaire du CAB Pont l’Abbé, un petit club breton, n’a en fait jamais vraiment raccroché les gaules. Un concours par ci, un concours par là, histoire d’entretenir la forme et de se faire plaisir. Cet hiver, ce sera un peu plus sérieux. Mais pas question pour le protégé de Maurice Houvion d’effectuer un retour au premier plan. Son autre grande passion, la voile, reste sa priorité. Interview.

20/12/08 : Jean Galfione n'a pas sauté plus de 4,90 m hier à Plonéour-Lanvern. Le champion olympique1996 de la perche a ressenti une contracture à un mollet pendant sa course d'élan à 5,30 m et a préféré ne pas prendre de risques.

24/01/09 : Souffrant toujours du mollet droit, Jean Galfione a renoncé à sauter à Bordeaux, demain, en compagnie de Romain Mesnil et Renaud Lavillenie. Il espère être rétabli rapidement, en particulier pour un meeting de perche qu’il organise le 15 février prochain au stade Charléty et où les meilleurs Français seront présents.

21/06/09 : Déjà meilleur performeur mondial de l'année, avec un saut à 5,96 m la semaine dernière, Renaud Lavillenie a battu le record de France du saut à la perche. Avec un saut à 6,01 mètres, à Leira lors du championnat d'Europe par équipes, Lavillenie efface le précédent record de 6,00 m établi par Jean Galfione en salle en 1999. Il bat même de 3 centimètres le précédent record de France en plein air, lui aussi propriété de Galfione. Avec ce bond, Lavillenie rentre dans le cercle très fermé des sauteurs qui ont passé cette barre mythique des 6 mètres, comme le plus illustre d'entre-eux, l'Ukrainien Sergueï Bubka et son record intouchable de 6,14 m.

Site sur Jean Galfione / Autre site

2 votes. Moyenne 3.50 sur 5.

Commentaires (2)

1. oheix yohan 15/10/2008

jtd jean !!!

2. Erwan 26/06/2008

Moi a la perche jai decouvert sa a 13ans et je passe desormais 3m20 en entrainement et 3m en competition alors que l'annee derniere je ne passait que a peine 2m je detiens aujour'hui la 8eme meilleur performance d'ile de france je participe aussi au LIFA de perche (demi final de france)

Ajouter un commentaire

Copyright © 2007-2018 athletesmondiaux.com - Tous Droits Réservés.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site