Grit Breuer - Allemagne - 200m/400m/4x400m

Grit Breuer est née le 16 février 1972. Sa spécialité était le 400m, distance sur laquelle elle fut sacrée championne d'Europe et vice championne du monde. Elle fut également médaillée à plusieurs reprises avec le relais 4x400m.
Elle concourt pour la RDA jusque 1990. A l'âge de 16 ans, en 1988, elle participe à ses premiers JO : elle est membre du 4x400m médaillé de bronze.

En 1992, elle est impliquée dans une affaire de dopage : la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) annonce qu'elle décide de suspendre les sprinteuses allemandes Katrin Krabbe, Grit Breuer et Manuela Derr pour deux ans à compter du 23 août 1993. Le conseil de l'IAAF prend cette décision « pour comportement antisportif » des sprinteuses. En tout cas, le conseil de l'IAAF ne suit pas la Fédération allemande, qui avait infligé au mois de mars dernier une suspension, avec effet rétroactif, d'un an à Katrin Krabbe et à Grit Breuer, et de huit mois à Manuela Derr à la suite d'un contrôle positif au clenbuterol le 5 août 1992. Après la décision du conseil de l'IAAF, les trois Allemandes se voient privées de nouveau de championnats du monde, ceux de 1995 (5 au 13 août à Göteborg, Suède).

Palmarès :
1 CE 49"50 400m Split (1990)     
3 CM Indoor 22"58 200m Séville (1991)    
2 CM 49"42 400m Tokyo (1991)     
1 CM Indoor 3'27"22 4x400m Séville (1991)     
3 JO 3'21"14 4x400m Atlanta (1996)     
3 CM Indoor 3'28"39 4x400m Paris (1997)     
1 CE 49"93 400m Budapest (1998)     
1 CE 3'23"03 4x400m Budapest (1998)     
1 CM Indoor 50"80 400m Maebashi (1999)     
2 CM 3'21"97 4x400m Edmonton (2001)     
2 CE 50"70 400m Munich (2002)     
1 CE 3'25"10 4x400m Munich (2002)     
3 CM Indoor 51"13 400m Birmingham (2003)

28/12/2005 : Grit Breuer a annoncé qu'elle mettait à 33 ans un terme à sa carrière. Celle-ci a été marquée à la fin par les blessures à répétition et le spectre du dopage. Son entraîneur et compagnon Thomas Springstein avait d'ailleurs annoncé en septembre dernier qu'il mettait un terme à sa carrière de coach après avoir été accusé d'approvisionner en substances dopantes une mineure. «J'ai beaucoup réfléchi ces derniers mois et la décision s'est imposée : je me réjouis d'entamer une nouvelle vie après ma carrière dans le sport de haut-niveau, a déclaré Breuer. Mes capacités physiques étaient ces derniers temps diminuées par des blessures qui ne me permettaient plus d'espérer réitérer mes meilleures performances.» Formée en ex-RDA communiste, Grit Breuer a été sacrée championne d'Europe du 400 m en 1990 et en 1998. Elle a également remporté le titre de championne du monde du relais 4x400 m avec l'Allemagne en 1997 et celui de championne d'Europe en 2002, ainsi que la médaille d'argent sur 400 m. Son nom a été régulièrement cité dans des affaires de dopage. En 1992, Breuer, ainsi que deux camarades de son groupe d'entraînement, dont la sprinteuse Katrin Krabbe, championne du monde sur 100 m et 200 m en 1991, avaient été condamnées à 2 ans de suspension. Plus récemment, en septembre 2004, elle s'était soustraite à un contrôle de l'agence allemande antidopage (Nada).

06/04/2006 : La demande de dédommagement déposée par Grit Breuer à l'encontre de la Fédération internationale d'athlétisme a été rejetée par le tribunal de grande instance de Stuttgart. L'ex-athlète allemande accuse l'IAAF d'avoir prolongé abusivement sa suspension pour dopage. Breuer, ancienne championne d'Europe du 400 m, avait été suspendue un an en 1992 par la Fédération internationale d'athlétisme, suspension prolongée, par la suite, de deux années supplémentaires. L'ex athlète avait décidé d'attaquer l'IAAF, réclamant alors 300 000 euros de dommages et intérêts au titre des primes de courses et contrats de parrainage perdus. Reste désormais à Breuer la possibilité de faire appel devant la cour d'appel fédéral de Stuttgart.

20/11/06 : Grit Breuer est dans l'oeil du cyclone. Une procédure disciplinaire pour dopage a été lancée contre elle et son compatriote Nils Schumann par la Fédération allemande d'athlétisme (DLV). Cette dernière leur reproche des infractions à la réglementation sur l'utilisation de médicaments. Breuer a déjà été mêlée à des affaires de dopage. En 1992, elle avait été condamnée à deux ans de suspension avec sa camarade d'entraînement Katrin Krabbe, championne du monde sur 100 m et 200 m. La DLV a également annoncé qu'elle a porté plainte contre le médecin espagnol Miguel Angel Peraita et l'agent néerlandais Jos Hermens, en relation avec l'affaire Thomas Springstein.  Springstein, qui est le compagnon de Breuer, a été condamné en mars à 16 mois de prison avec sursis par un tribunal de Magdebourg pour avoir donné des substances dopantes à une athlète mineure. Il est également lié à Schumann, champion olympique du 800 m en 2000, qu'il a entraîné. Son procès a permis de recueillir des informations contre Breuer et Schumann.

12/01/07 : Grit Breuer et Nils Schumann vont être soulagés, ils ne sont plus inquiétés par l'enquête de la Fédération allemande d'athlétisme (DLV), qui avait lancé en novembre une procédure contre les deux athlètes. «La commission de discipline a, après étude des informations en sa possession, décidé d'abandonner sa procédure. Aucune sanction ne sera prise contre ses athlètes, a indiqué la DLV dans son communiqué. Les informations recueillies durant le procès pouvaient laisser entendre que ces athlètes aient pu avoir recours au dopage. Mais la particularité de cette affaire était qu'aucun des trois athlètes concernées n'avaient fait l'objet d'un contrôle antidopage positif.»

24/01/07 : Grit Breuer, championne d'Europe du 400 m en 1990 et en 1998, suspendue pour dopage de 1992 à 1995, a renoncé à obtenir 300 000 euros de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) au titre des primes de courses et contrats de parrainage perdus, selon le tribunal de grande instance de Stuttgart. L'athlète, formée en ex-RDA communiste, avait lancé une procédure en 2006. Devant le peu de probabilité de voir son action aboutir, le tribunal avait proposé une conciliation entre les deux parties. Elle prévoyait que Breuer renonce à toute poursuite judiciaire et que l'IAAF prenne en charge les frais de justice de l'ex-athlète. L'instance internationale avait suspendue Breuer, un an dans un premier temps, avant de prolonger de deux années supplémentaires la sanction. Victime du même type de prolongation, sa camarade d'entraînement Katrin Krabbe, avait obtenu en 2002 de l'IAAF, après une longue bataille juridique et un accord à l'amiable, une indemnisation de près de 700.000 euros. Breuer, 34 ans, a mis un terme à sa carrière en décembre 2005.

Date de dernière mise à jour : 02/07/2021

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam