Linford Christie - Grande Bretagne - 100m/4x100m

Lindford Christie est né le 2 avril 1960 en Jamaïque. A l'âge de sept ans, il suit ses parents en Grande-Bretagne. Il ne commence l'athlétisme qu'à l'âge de 19 ans. En 1986, il crée la surprise en étant champion d'Europe du 100m et en terminant deuxième des jeux du Commonwealth. Aux jeux de 1988, suite à la disqualification de Ben Johnson pour dopage, il décroche l'argent sur 100m (Carl Lewis est médaillé d'or).

En fait, des substances interdites furent également trouvées dans l'urine de Christie mais sa médaille ne lui fut jamais retirée. En 1992, il s'offre le titre olympique sur 100m en devançant le Namibien Frankie Fredericks. En 1993, en gagnant le 100m des mondiaux de Stuttgart, il devient le premier athlète à avoir décroché un titre olympique, mondial, européen et du Commonwealth (article). Après une année 1994 décevante, Christie est disqualifié de la finale olympique à Atlanta après deux faux-départs. En 1999, il est testé positif à la nandrolone. Il est suspendu par la fédération internationale et se retire des pistes.

21/02/08 : Si son passé d'ancien sprinteur contrôlé positif à la nandrolone en 1999 le privera d'un passe lui permettant d'accéder au village des athlètes ou à la piste du stade olympique à Pékin, Linford Christie n'en sera pas moins l'un des porteurs de la flamme olympique lors de son passage à Londres. Désormais entraîneur, l'ancien champion olympique du 100 m en 1992 fait partie des 80 personnes choisies pour escorter la flamme dans la capitale britannique selon une information de la BBC.

06/09/08 : Le licenciement de Dave Collins ayant laissé vacant le poste de responsable des performances de l'athlétisme britannique, Linford Christie a fait part de son intérêt lors d'une interview à Sky News. «Il n'y a pas de candidat qui ait ma préférence, mais je pense que je pourrais très bien faire ce travail, comme beaucoup d'autres ex-athlètes», a expliqué le médaillé d'or olympique du 100 m en 1992. Problème pour lui : sa carrière s'est terminée sur un contrôle positif à la nandrolone, ce qui avait incité les autorités olympiques du pays à ne pas lui laisser porter la flamme au printemps dernier à Londres.

Linford Christie décroche l'argent lors des JO de 1988 (suite à la disqualification de Ben Johnson pour dopage) même si des substances interdites sont trouvées dans ses urines. Que pensez-vous ?

Date de dernière mise à jour : 02/07/2021

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam